Réussir à se détendre, à se relaxer, et à se vider la tête est une chose importante au quotidien afin de ne pas céder sous le poids du stress ou de l’anxiété. Plusieurs moyens peuvent aider à atteindre cet objectif, cela peut être la pratique du sport, la nourriture, le sommeil, et même l’entretien d’un arbre. Parmi les arbres, le cerisier figure parmi les plus intéressants de par son aspect esthétique qui attire le calme et la paix intérieure. Pourtant, afin d’évoluer correctement, le cerisier a besoin d’un entretien très soigné, dans ce sens, bien le tailler figure parmi les priorités. Réaliser cette tâche n’est pas toujours facile, et il est, parfois, nécessaire de passer par un apprentissage. Découvrir comment bien tailler vos cerisiers devient, alors, essentiel.

Pourquoi tailler votre cerisier ?

Le cerisier qui connaît, aussi, l’appellation de Prunus en latin est un arbre qui provient de la chine bien qu’il soit, aujourd’hui, très présent au Japon. Il est très apprécié de par les fruits qu’il offre appelés cerise, mais aussi pour son aspect esthétique qui mélange la beauté et la simplicité. Le cerisier peut varier en taille en fonction de l’environnement dans lequel il est placé. S’il est bien installé et bien nourri il pourra atteindre jusqu’à 15 m de hauteur, et son espérance de vie est d’environ 100 ans. Planter un cerisier est, donc, une décision importante, et vous devrez prendre le temps de réfléchir à son emplacement, ainsi qu’aux bonnes manières de l’entretenir. Concernant l’entretien, il sera surtout réalisé autour du taillage. Il est important de tailler votre cerisier afin de limiter et d’empêcher que les branches se fragilisent et qu’elles se cassent par la suite sous la pression des fruits. À part cette raison, le tailler va, aussi, vous permettre de donner un aspect vivant et joli à votre arbre en éliminant les branches mortes et en empêchant l’apparition de maladies sur le végétal.

Pour des informations plus détaillées sur le sujet, et pour découvrir des conseils supplémentaires pour la taille de votre cerisier, veuillez vous rendre sur saint-germain-paysage.com.

Les différents types de taille

Si vous souhaitez réussir correctement l’entretien de votre cerisier, il sera alors nécessaire de connaître les trois grands types de taille.

La première est appelée la taille de formation. Elle s’effectuera pendant les toutes premières années de votre arbre, le faire vous permettra de bien former votre cerisier et de lui donner un aspect régulier et propre. Pour ce faire, vous devrez tailler l’extrémité de la tige principale du végétal en veillant à conserver au moins 3 bourgeons qui constitueront par la suite la charpente de l’arbre. Par la suite, il faudra couper une petite partie des 3 nouvelles branches qui forment l’arbre afin de faire apparaître 6 nouvelles branches qui constitueront l’ossature.

La deuxième taille est appelée la taille de fructification. Elle consiste à supprimer les branches mortes et à raccourcir les branches trop longues dans le but de permettre aux rameaux de profiter pleinement du soleil. Dans cet ordre, vous pouvez, aussi, couper les branches ne produisant pas de fruit afin de faire fructifier le végétal.

Enfin, la dernière est la taille d’entretien. Elle sera effectuée sur une période régulière de 3 ou 4 ans, principalement dans les mois d’octobre ou de novembre. Pour l’accomplir, vous devrez raccourcir toutes les branches afin de réaliser une couronne de branche succédant chaque bourgeon. Il faudra, aussi, couper les branches mortes pour éviter qu’elles se croisent avec les vivantes. Si par erreur vous avez coupé une branche principale, il faudra immédiatement cicatriser les sections concernées afin d’éviter que le végétal tombe malade.

Les bons moments pour tailler

Bien qu’il soit important d’entretenir et de tailler l’arbre, le faire à des mauvaises périodes pourrait entraîner des effets négatifs. La période idéale pour le faire se situe, donc, aux environs d’octobre et de novembre. C’est une période pendant laquelle les risques de maladies seront grandement affaiblis, et dans ce sens, votre arbre aura moins de chance de rencontrer des problèmes de santé. Il est, donc, fortement déconseillé de tailler le cerisier pendant les périodes de gel et de froid trop intense, de même pour les climats humides qui peuvent faire mourir l’arbre. Les mois de mars et d’avril peuvent convenir dans le cas où vous n’avez pas su le tailler avant.

Les différentes maladies du cerisier

Le cerisier est un arbre fragile qui peut être facilement sujet à des maladies s’il n’est pas soigné correctement. Parmi ces maladies, il existe par exemple la mouche de la cerise qui va entraîner un pourrissement précoce de vos fruits et même une contamination intégrale. Ensuite, les pucerons noirs eux vont injecter une toxine à l’intérieur de vos feuilles ce qui va enrouler les feuilles et les tuer, vous pouvez, cependant, les éviter avec des engrais et des produits très riches en fumures. Enfin, la gommose est une résine de couleur jaune qui se crée lors de coupe trop brutale ou de mauvais entretien. Pour éviter les problèmes de ce genre, il reste conseiller de contacter un professionnel durant les premiers entretiens de l’arbre, il vous montrera les astuces ainsi que les différentes techniques.