Le paysagiste : un professionnel polyvalent

Actuellement, le métier d’un paysagiste attire beaucoup de gens, surtout les personnes en reconversion. C’est un métier passionnant car il est plutôt focalisé sur la création de jardins et la réalisation d’aménagements paysagers… Bref, c’est un métier nécessitant de la créativité et de la recherche, idéal pour la reconversion professionnelle. Mais pour se reconvertir comme paysagiste, une formation est requise.

Qu’est-ce avant tout qu’un jardinier paysagiste ?

Un jardinier paysagiste est un technicien qui travaille au niveau de jardins, de terrains sportifs, de parcs ou encore d’espaces verts. Plus précisément, c’est un professionnel de l’aménagement et de l’entretien des espaces verts. Le métier d’un paysagiste consiste donc à créer, à aménager et à entretenir les différents espaces paysagers cités précédemment. Parfois, le jardinier paysagiste est amené à conduire certains engins ou à installer certains équipements mais ses missions se résument à la conception des projets pour les collectivités et les particuliers, la réalisation des travaux dans les règles de l’art ainsi que la maitrise d’œuvre et le suivi de chantier. Sa prestation comprend la traduction des documents de conception, la définition des travaux, matériels à mettre en œuvre, tâches, équipe, le choix des fournisseurs ainsi que la coordination et l’exécution des travaux de création et d’entretien. Le paysagiste peut également assurer ses prestations sur différents champs (terrassements, élagage, plantations…). De tout cela, si se reconvertir comme paysagiste est votre but, il est important que vous preniez connaissance de ses prestations.

Quelles sont les prestations d’un paysagiste ?

Comme on l’a vu précédemment, les prestations d’un paysagiste sont nombreuses mais en quoi consiste-t-elles vraiment ? D’abord, pour ce qui est de la conception de jardin et espaces verts, le paysagiste va élaborer des plans qui répondent à une demande d’aménagement, en fonction des besoins du client, après avoir effectué une étude sur le site à aménager. Il va conseiller le client sur le tracé d’ensemble du jardin, dans le choix et l’emplacement des circulations, de l’éclairage et des constructions décoratives. Puis, concernant la maîtrise d’œuvre avec le suivi du chantier, il va proposer une prestation d’accompagnement dans le suivi des travaux (suivi de la progression du chantier) tout en prenant en charge des dossiers administratifs. Ensuite, en ce qui concerne les travaux de création en aménagement, le paysagiste va devoir utiliser sa créativité car ici il est amené à proposer toute une gamme de travaux spécialisés, notamment des travaux de plantation (réalisation de gazons d’agrément ou ornementaux, création de massifs, rocailles…) et des constructions décoratives qui nécessitent des compétences professionnelles en voirie, maçonnerie, réseaux divers ainsi qu’un un savoir-faire en menuiserie, électricité, plomberie… Il doit aussi être capable de réaliser, par exemple, une piscine, une toiture végétale ou encore un jardin d’intérieur. Enfin, pour ceux des travaux d’entretien, en tant que spécialiste de l’entretien de jardin, le paysagiste doit être capable de répondre à toute problématique de rénovation d’ouvrage paysager (construction ou entretien des végétaux). A part cela,  il tonte les gazons, réalise la taille des arbustes et haies… Ainsi, le métier d’un paysagiste nécessite beaucoup de compétences. Alors, si se reconvertir comme paysagiste est votre souhait, l’une des qualités requises pour le devenir est la polyvalence.

Comment se reconvertir comme paysagiste ?

Avant de se lancer dans la démarche de reconversion, apprendre à connaitre le métier d’un paysagiste est important. En effet, il serait difficile pour vous de vous rattraper une fois la reconversion entamée et que vous n’appréciez pas le métier. Mais de tout ce qui a été dit, si se convertir comme paysagiste vous importe beaucoup, renseignez-vous sur les formations existantes. Même si vous possédez des expériences dans le domaine des végétaux, du jardinage ou des travaux manuels, une formation est toujours recommandée. Grâce à cette formation, vous obtiendrez un diplôme, à défaut d’une expérience probante. Si vous êtes salarié et que vous souhaitez vous reconvertir, n’oubliez pas de faire une demande de Congé Individuel et Formation (CIF) à votre employeur, une fois la formation choisie. Puis, renseignez-vous auprès de votre conseiller à Pôle Emploi. Le métier d’un paysagiste requérant beaucoup de compétences, notez toujours que quel que soit votre choix (que vous souhaitiez travailler dans une entreprise ou vous mettre à votre compte), une formation est indispensable. En outre, si on vous demande de réaliser un grand projet pour une collectivité ou pour une grande entreprise, ces dernières vont toujours vous demander votre diplôme ou votre expérience professionnelle. C’est pour cette raison qu’une formation est nécessaire.